AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [FIC] Survive

Aller en bas 
AuteurMessage
Bérangère
Drama Queen
Drama Queen
Bérangère

Féminin
Balance Serpent
Nombre de messages : 826
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : C/B & N/B
Doudou officiel : Nikola Karabatic

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeMar 30 Sep - 20:37

Je poste ici ma fic ... On sait jamais peut etre que certains aimeront ...

Chapitre 1 : The beginning ... Or the End ...


Le réveil sonne, je me lève en sursaut, pourtant nous sommes Samedi. Je m’assieds sur mon lit, laissant la sonnerie du réveil se lamenter. Je passe les mains dans mes cheveux, et je soupire. Je l’avais oublié, c’était tout moi ça … Oublier mon réveil, alors que je suis en week end. Le jour où j’aurais enfin pu me reposer. Après quelques minutes passées à écouter le cri de ce petit appareil électronique je l’éteins. J’entends alors simplement le silence de chez moi. Enfin, chez moi … C’est un bien grand mot, j’y suis pour dormir, manger, et me laver. Vivre ici c’est plutôt une épreuve. Je reste dans mon lit, il va bien falloir que je me décide à faire quelque chose. Me rendormir ? Impossible, pourtant je sens que cette journée sera bien remplis, je ne sais pas pourquoi. Je regarde attentivement ma housse de couette, des petits lapins roses … Une brillante idée de ma mère, encore heureux que je n’invite aucune personne ici. Non personne. Je me lève finalement, pour prendre ma douche …
Je me regarde dans le miroir, je ne suis pas encore réveillée, et ça se voit, on croirait que j’ai la gueule de bois. Mes cheveux bruns me font un beau carré plongeant, ce qui renforce mon regard … Des yeux bleus … On m’a toujours dit que c’est ce qui faisait mon charme, car on ne sait jamais grâce à eux, ce que je pense vraiment. Je ne sais pas vraiment si ce détail peut faire mon charme mais bon … On m’a toujours dit que j’étais jolie, seulement peu importe ce qu’ils disent, moi seule sait ce que je vaux. Il ne voit que l’extérieur, et s’il savait ce qu’il y avait à l’intérieur peut-être me trouverait-il moins jolie ? Sûrement. C’est ce qu’on appelle la noirceur de l’âme … Je souris à cette pensée. Je peux même être philosophique le matin à 7 heures seulement.
Que faire ce matin, enfin même cette journée ? Comme d’habitude je pense …. Etudier …

Je prends alors mon sac, suspendu à ma chaise de bureau, et je sors de ma chambre. J’essaie de sortir le plus discrètement possible, je ne veux pas d’une énième confrontation parentale. A vrai dire, en ce moment ce n’est pas la joie. Je passe devant la chambre de mon frère, je ne peux m’empêcher de me sentir gagner par la tristesse. Je m’arrête quelque secondes, puis me reprends. Pas maintenant. Nous étions complices, il était là pour moi, et le problème c’est que moi, je n’étais pas là. Pas quand il le fallait. Je descends rapidement les escaliers, je cours presque pour atteindre la porte. C’est une sorte de libération. Je sens l’air frais sur mon visage, ce qui empêche mes larmes de couler.

La journée s’annonçait très dure, pourtant il fallait que je travaille. Je ne serais pas prête sinon, et la route est longue. Je marche à travers les rues, sachant très bien où me rendre. J’évite le regard des passants, la ville n’est pas si petite, cependant, il y a très peu de monde à cette heure-ci … Cela me fait du bien marcher, et j’arrive très rapidement à ma destination. Le cimetière … Bizarre n’est ce pas ? Je ne croie pas. C’est le seul endroit où l’on peut être tranquille. Pas de gamine qui rigole, personne ne parle … De plus, pour mon travail il faut que j’y aille.
J’erre à travers les tombes, sachant la peine que chacune d’elles a pu provoquer. Je l’avais vécu aussi, or mon cœur s’est maintenant endurci. Je la trouve, elle est encore fleurie, mais je sais très bien que d’ici un an ou deux elle ne le sera plus. Je n’aurais pas le cœur de le faire … Un banc est posé devant, je m’y assois, et regarde attentivement la tombe. Je connaissais sa forme, ce qu’il y a d’écrit par cœur … Pourtant cela me fait toujours autant d’effet quand je la regarde, je suis pétrifiée.

David Britt
11-05-1986 09/01/2008
Parti trop vite

Je vous présente mon frère. Il y a quelques mois, il était dans un meilleur état. Je trouve l’épitaphe stupide. Une idée de mes parents. On part toujours trop vite … Comme si ça allait nous permettre de nous souvenir de lui, si on dit qu’il est parti trop vite. Alors je reste là, sur le banc. J’ouvre mon sac, et en sors le livre. Cela pressait …



Je ne saurais dire combien de temps je suis restée ici, mais Lila me rejoint. On peut dire que c’est ma meilleure amie. Elle s’assoit à côté de moi, et j’esquisse un sourire. Je cache vite mes livres. Je sens son parfum épicé qui me chatouille le nez. Elle est aux antipodes de moi, elle a les cheveux très longs, d’un beau roux, et bouclés. Elle a une corps de mannequin, et ne s’en prive pas. On se croirait dans une série américaine. Elle s’est habillée d’une salopette, on aurait pu croire cela très ringard, comme un retour aux années 90, c’est à dire démodée, mais sur elle, tout lui va … Etonnant. Elle regarde un petit instant la tombe, comme troublée, puis se retourne vers moi, avec un grand sourire.

Lila : Je savais que je te trouverais là …. Vampirella – Elle insiste sur ce mot, puis rigole. Je me force à rire.
Moi : Bin ouai. Qu’est ce que tu fous là ? – Mon ton aurait pu paraître inamical, mais elle était habituée à mon caractère …
Lila : J’allais pas te laisser passer, encore un samedi au cimetière, j’ai décidé qu’aujourd’hui 23 février, j’allais te faire échapper à ta noire torpeur ! – Elle ponctue sa phrase, par des mouvements de main. Je lui souris doucement, remets une mèche derrière mon oreille.
Moi : Oh et tu comptes faire quoi exactement ? – J’écarquille les yeux comiquement.
Lila sort de sa poche une publicité. Je la lis.

Venez vous éclater au Who … Samedi 23 février grande soirée Speed Dating


J’éclate de rire. Il n’y avait qu’elle pour me sortir des plans aussi pourris.

Moi : Ouh ! Très appétissant ! – Elle me tape sur l’épaule.
Lila : Attends on va délirer ! On va se moquer des kékés, et c’est ce qu’il te faut ! Cela te fera le plus grand bien. J’en suis sûûûûûre ! – Elle me tire la langue. Je soupire.
Moi : Ok Darling ! C’est bien parce que c’est toi … - Je soupire pour montrer mon agacement. On jouait souvent à ce petit jeu, je faisais la grognon et elle l’enjouée. Mais c’est pour ça que l’on s’aimait. Elle fait la hola, et ponctue son geste d’un Youpi ! Je la voie reprendre son air sérieux.
Lila : Sinon chez toi … Je ne la laisse pas finir.
Moi : La galère … C’est hyper pesant. Je sais plus quoi faire.
Lila : Laisse les faire leur deuil …
Moi : Comme si moi je l’avais fait. – Le silence s’installe, et je regarde la tombe de David. Parti si vite… Mon frère. IL l’avait tué … Je sens les larmes monter, mais aussi la colère qui s’empare de moi. Il ne le faut pas , sinon je ne contrôle absolument plus rien après. Et il ne faut pas que Lila le voit … Il ne le faut pas du tout … Je me lève brusquement, regarde ma montre !

Moi : Déjà midi ! Ca te dit de se faire une p’tite bouffe ? – Lila se lêve.
Lila : Comment refuser une offre si généreuse ?

On part alors bras dessus, bras dessous.


Où peuvent bien se retrouver des jeunes pour manger un samedi midi ? Au MacDo, évidemment. Nous commandons nos délicieux plats raffinés et parfaits pour nos silhouettes, puis nous nous installons. Je regarde les environs, et je repère tout de suite LA personne à éviter. Le stéréotype de l’enfoiré affectif ! Jay Reed ! Pourquoi je dis stéréotype ? Et bien parce que c’est le capitaine de l’équipe de football, il se fait toutes les filles de la classe, et s’en fout complètement … Manquerait plus qu’il tombe follement amoureux de moi, et devienne un petit toutou, pour qu’on se retrouve dans une série à la OTH ! Lila voit tout de suite où mon regard se pose …

Lila : C’est vrai qu’il est quand même craquant …
Moi : Tu parles, tout dans le slip, et rien dans la tête. – Lila me regarde étonnée !
Lila : Pourquoiiiii ! T’as déjà testé ?

On éclate de rire toutes les deux.

Moi : Loin de moi cette idée. Je préfère les petits ténébreux, guitare à la main , et cheveux aux vents.
Lila : Genre Francis Lalanne ?
Moi : Et ben voilà , quand tu veux ! – Je lui tire la langue, et elle rigole.

Il n’y avait qu’avec elle que je me sentais bien. Et comme nous ne pouvons pas passer un midi tranquille, le couillon de service vient nous casser les pieds. Ce bon cher Jay … Il s’approche de notre table tout doucement. Je le voie avancer, balançant ses épaules le plus loin possible comme pour nous montrer sa musculature. Il est brun, aux yeux verts, perçants … Oui comme je l’ai dit, le stéréotype du beau gosse, et con … Il s’assoit sur notre table, je prie intérieurement pour qu’il tombe, mais je dois être fâchée en ce moment avec Dieu.

Jay : Alors les filles ? Qu’est ce qui vous amène – Question con, réponse con.
Moi : Oh j’sais pas, on peut faire quoi dans un MacDo ? Je lui fais un grand sourire ironique.
Jay : Hum, t’as du répondant ma belle – Ma belle, non mais il se prend pour qui lui ?? Je pose sur lui mes yeux, assassins. Il a du comprendre le message … Jay semble se désintéressé de moi, quand il pose les yeux sur Lila. Comme si c’était la première fois qu’il la voyait. Il lui fait un grand sourire, auquel elle répond, laissant entrevoir ses amygdales … Ce qui m’exaspère, pourquoi toutes les filles se pavanent devant lui ? Bref …
Il s’en va après ce petit intermède, Lila le suit du regard ! Dès qu’il n’est plus dans son champ de vision, elle se re-retourne sur moi !

Lila : T’as vu ça ?? – Elle semble toute excitée.
Moi : Quoi ? Moi j’ai cru que t’allais t’accrocher à ses chaussures pour pas qu’il parte !
Lila : Ahah très marrante ! N’empêche que j’suis sûre qu’il craque pour moi. – Elle me tire la langue. Je la regarde, exaspérée …
Moi : Lila ! Il craque pour une fille toutes les semaines !
Lila : Bon et bah c’est ma semaine.
Je soupire, et lève les yeux au ciel.



21 heures, je suis dans ma chambre. Lila attend en bas. Personne dans ma chambre. Je me prépare. J’ai juste mis une robe bustier noir, qui s’arrête un peu plus haut que mes genoux. Il fallait que je me sente bien, même si au fond j’allais mal …
On arrive au Who … Un bar miteux, il y fait sombre, et un groupe joue quelque chose qui ressemble à du rock. Super soirée. Avec Lila, on se regarde, et on se sourit. On voit le panneau « Speed Dating », Lila m’empoigne la main avant que j’ai pu dire quoique ce soit. Je rigole. Elle nous inscrit en deux-trois mouvements. Et voilà 70 minutes où l’on va rencontrer des gens, les plus débiles les uns que les autres, mais on adorait se moquer des autres. Il n’y a rien de mieux. Elle me colle le numéro 7, et elle le 8. La sonnette retentit … C’est parti mon kiki, comme qui dirait. Je m’assois à la table 7, ce sont aux hommes de changer de table.
Je vois apparaître mon premier compagnon de jeu. Je ne saurais pas dire son age, mais la seule chose qui m’intéresse, c’est sa calvitie. Il a juste une mèche de cheveux qui subsiste sur le haut de son front. Horrible. J’étouffe un rire, mais je reprends mon sérieux. Je ne me retourne pas, pour voir celui de Lila, elle me racontera tout ça plus tard. Il débute la conversation.

Inconnu : Salut moi c’est, euh, Nick, et vous ? – Il me tend sa main, que je prends aimablement.
Moi : Moi c’est Jane.
Je laisse planer un silence, je ne sais pas vraiment quoi dire.
Nick : Bon et bien, qu’est ce que vous faites là ? – Question con, réponse con.
Moi : Alooors, je viens admirer la déco de ce bar à la mode. J’avais l’espoir de voir quelques petits cafards traîner sur le sol, mais pas de bol aujourd’hui.
Il semble déstabilisé.
Nick : Ah euh, vous êtes marrante.
J’hoche la tête. Si tu veux mon coco … Je prie pour que la sonnerie retentisse. Ce qu’elle fait. Je suis réjouie qu’elle sonne. Je souris quand il part.

Mon nouveau partenaire … Number 6. Je souris, je lève la tête puis le voie … Je me tiens à la nappe, je ne sais pas comment réagir. Que fait-il ici ? Je regarde autour de moi, personne ne semble y prêter attention. Il s’assieds sans un mot. On se toise du regard, c’est à celui qui tiendra le plus longtemps. Je n’ai pas l’intention de laisser tomber. Il débute la conversation …
Inconnu : Jane, Jane … Tu es si facile à trouver.
Je ne dis rien … Je le laisse parler, le regardant toujours droit dans les yeux.
Inconnu : Ne t’inquiètes pas, je ne vais rien te faire. Pas ici tout du moins. – Il pose sa main, sur la mienne qui est crispée sur la nappe. Je la retire aussitôt … Il rigole. La je pouvais facilement m’en débarrasser, d’un seul coup, mais tout ce monde …Impossible. Il semble lire dans mes pensées …
Inconnu : Tes pouvoirs ? Tu rigoles ? Je viens juste te narguer …. L’autre fois je me suis trompé de proie. Quel imbécile ton frère – Je reste stoïque – Mais la prochaine fois je t’aurais.
Et il disparaît. Je regarde autour de moi, personne ne semble avoir remarqué. Je suis affolée, mon cœur bat à cent à l’heure …


Bienvenue à Silara, en Floride. Je suis Jane Britt, et ces derniers temps ma vie a été chamboulée … Mon frère est mort … Mais surtout quelqu’un en veut à ma vie. Pourquoi ? Je ne le sais pas. La seule chose sur quoi je puisse compter, c’est que je suis une sorcière … J’ai des pouvoirs, que je contrôler des fois, mais pas souvent. Si la colère m’envahit, j’ai l’impression que chaque cellule de mon corps explose, que ma tête explose, et je ne contrôle plus rien. Pareil pour la tristesse, ou même le sexe … Voilà ma triste existence. Ma seule envie maintenant, est de venger mon frère, et de rester en vie. Mais surtout de comprendre pourquoi on veut me tuer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fOrever
Gossip Girl
Gossip Girl
fOrever

Féminin
Capricorne Chèvre
Nombre de messages : 3437
Age : 27
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : Chuck + Blair
Doudou officiel : Jude Law

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeMar 30 Sep - 21:30

Yeah Very Happy Je lis ça dès que je le peux et je te dis mes commentaires Smile
J'aime toujours tes fics ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jess
Loser
Loser
Jess

Féminin
Bélier Cheval
Nombre de messages : 48
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : Dan & Serena

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeSam 29 Nov - 16:03

Billy !!!

J'ai arreté de lire cette fic dans lautre fofo maiis l'ennui c'est que jsais plus ou je me suis arretée et avc tous les commentaires c'est galer
tu pourrais pas reposter tout ici siteplaiit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérangère
Drama Queen
Drama Queen
Bérangère

Féminin
Balance Serpent
Nombre de messages : 826
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : C/B & N/B
Doudou officiel : Nikola Karabatic

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeSam 29 Nov - 22:31

Chapitre 2 : Compromise


Je reste là, crispée. J'entends le brouhaha ambiant, mais reste assise, regardant devant moi. Il était juste ici. Sur la chaise face à moi. Et je n'ai rien pu faire, comme toutes les autres fois où je l'avais vu. Je me lève, et m'en vais, je ne préviens même pas Lila. Il faut que je m'en aille, il faut absolument que je quitte cet endroit. Je bouscule quelques personnes, je ne les regarde même pas, je pousse la porte, et je sens l'air fraid qui me picotte le visage. C'est un soulagement, j'avais l'impression d'étouffer à l'intérieur. Je me décale, et m'appuie sur le mur, pour ne pas déranger ceux qui rentrent. Je pose mes mains contre le béton froid, et penche la tête. Je dois contrôler mes émotions, absolument. Il ne faut pas que je me laisse gagner par la terreur, ou même la colère.
Je sens une main qui se pose sur mon épaule, je me retourne brutalement, prête à me défendre, ce qui est bien pathétique étant donné que je ne suis ni ceinture noire de karaté, ni une pro de la magie. Je me retrouve face à face avec Jay. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Bonne étant donné qu'il ne veut pas me tuer, mais mauvaise car c'est un crétin. Je croie que je n'ai jamais été aussi proche de lui, et pour une fois il ne fais pas ce sourire débile qui montre toute sa dentition. Il me regarde inquiet, il ne se dégage pas :

Jay : Hey, ça va ?
Je reste là, paralysée entre l'envie de l'envoyer balader, ou bien de lui parler de ce qui me perturbe. Mais je me reprends vite, pourquoi parlerais-je de mes problèmes tabous à quelqu'un qui n'est interressé que par les voitures, et les filles, et qui a du me parler environ une fois dans sa vie ? Pourtant je reste silencieuse, je le fixe, dans les yeux, soutenant son regard. C'est comme si je ne pouvais plus bouger.

J'entends alors une voix au loin "Hey Jane, qu'est ce que tu ... ?" Sa voix s'éteint. Je me retourne donc, et je la voie, sur ma gauche, tenant la porte de la boite. Me regardant, horrifiée, comme si je l'avais trahie. C'est vrai que la situation aurait pu porter à confusion, mais c'est Jay quoi ! Elle attends à côté de la porte, les bras croisés. Je porte un dernier regard à Jay, puis je m'en vais rejoindre Lila, m'attendant à une engueulade. Je sens que Jay me regarde m'éloigner.
Plus je m'approche de Lila, plus je m'aperçois qu'elle me toise méchament. Je me plante devant elle, et elle ne se fait pas attendre.

Lila : Qu'est ce que tu fous ? - me dit-elle d'un ton très froid. Elle garde ses bras croisés. Je soupire.
Moi : Je suis sortie, je me sentais mal, il était là, et voulais voir si j'allais bien. - Elle hoche la tête.
Lila : Tu me prends pour une débile ou quoi ? -Elle fronce les sourcils, et commence à s'agiter.
Moi : Hé mais calme toi ! Tu vas pas me prendre la tête pour Jay ? Ok ? P'tet que t'as un coup de coeur sur lui, mais pas moi ! Alors franchement, merde ! - Et je m'en vais, lui assénant tout de même avant de partir un regard assassin.

La conclusion de cette soirée ? Soirée de merde ! J'ai rencontré "Môsieur l'assassin de mon frère", et brisé le coeur de mon amie. Demain est une autre journée. Je marche à travers les rues ne sachant pas très bien où aller. Je me retrouve dans une rue calme, mais talons me font mal, je les retire. Je voie un banc, et m'y assois.Je réfléchis quelques instants, puis me lève. Je me mets face au banc, je le regarde attentivement. Puis j'allonge mes bras, et je mets mes mains face au banc. Je sens le vent qui fait virevolter mes mèches de feu, cependant, je me concentre sur le banc. Je le fixe, laissant toujours mes mains dans la même position. Je ne sens plus le vent, je ne voie que le banc. Je sens qu'il commence à se soulever. J'ai des difficultés, alors j'essaie de me concentrer encore un peu plus si c'est possible. Je le voie se détacher peu à peu du béton. Il se lève doucement, et reste en lévitation à environ 1 mètre du sol, pendant 10 secondes, jusqu'à ce que je me rende compte de ce que je viens de faire. Cela me déconcentre, alors le banc retombe avec un bruit violent. Voila ce que je pouvais faire ... Décoller un banc, ce n'est pas très utile en soi, mais pourquoi pas ? Je pourrais me réorienter dans la manutention ...

Je me décide enfin à rentrer chez moi, je laisse le banc en piteux état. Je marche, nu pieds, la ville est déserte à cette heure là, ce n'est pas plus mal. Je passe presque malgré moi, là où tout a commencé ... Le parc ... Je m'arrête devant. La pluie commence à tomber, mais je me remémorre toute la scène ...

* Flashback*
On était assis côte-côte sur l'herbe qui paraissait bien verte pour le mois de janvier.
David : Tu sais que je devrais travailler petite chieuse - Il me tape l'épaule. J'éclate de rire.
Moi : Toi travailler ? - Je lui fais les gros yeux - Non mais tu te fous de qui ?
David : Ouai bon ok ... - Il me fait une mine triste, qui me fait rire depuis que je suis petite.
Moi : T'es con
David : Non c'est toi - Je le regarde.
Moi : Non mais ça va pas recommencer ? - Il semble réfléchir.
David : Bah bien sûr - Rapidement il se lêve, m'empoigne par le cou, et me mets la tête sur l'herbe. Oui il adore me faire manger de l'herbe. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot, il a beau avoir de la force mais moi aussi. Je réussis à me retourner, ce qui le desequilibre, et le fait tomber par terre. Je rigole. Il se frotte la tête comme s'il avait mal. Inquiète je m'approche, et m'agenouille.
Moi : Hey David, ça va ou quoi ? - Il me fait un grand sourire, je n'ai pas le temps de réagir. Il se lêve d'un coup, s'assieds sur moi, et me fait gentiment manger de l'herbe qu'il avait récolté dans sa main. J'essaie de lui resister, mais impossible cette fois.
David : Et une cuillère pour maman ... et une pour pa ...
Il ne peut finir sa phrase, il se retourne brutalement. Je l'aperçoie. Un grand homme, très mince. Habillé tout de noir. Il a les yeux noirs aussi ... Il nous fixe tous les deux, je retire l'herbe de ma bouche. Je ne peux pas me relever, David me bloque, il ne doit pas s'en rendre compte. Je sens que quelque chose ne va pas, mais je ne sais pas quoi faire. L'homme me regarde intensément, puis pose son regard sur David, mon coeur bat à la chamade. J'ai peur, je suis terrorisée. David ne parle pas, il me tourne le dos. Je ne sais pas pourquoi, je commence à pleurer. L'homme ne dit toujours rien, nous observe. Puis d'un coup, il met sa main en avant, vers David, il marmonne quelque chose, puis je sens le corps de David qui sombre brutalement sur moi. Je ne prête pas attention à l'homme. Le corps de David m'écrase, je ne le pensais pas si lourd. J'essaie de le pousser, tant bien que mal. J'arrive enfin à me dégager. Je me rends compte qu'il est inconscient, même si je le savais déjà, je le voie là, allongé dans l'herbe où 5 minutes plus tôt nous étions en train de jouer. Je regarde autour de moi, l'homme est parti. Dans un dernier espoir, je commence à lui faire du massage cardiaque, il faut que je fasse quelque chose. N'importe quoi. Il faut qu'il ouvre les yeux, il faut qu'il soit avec moi ! J'appuie mes mains tant bien que mal 30 fois, puis je lui ouvre sa bouche, et essaie de lui asséner de l'air ! Je ne sais pas dire pendant combien de temps je fais ça, mais je me rends compte que c'est peine perdu. Mes pulsations se font plus lentes, je m'arrête et le regarde. Je prend sa main froide entre les miennes, mes larmes viennent. David ... Je le soulève quelque peu de manière à ce que je puisse le prendre dans mes bras. Une manière de s'accrocher à lui. Il ne peut pas partir, et me laisser seule. Je pleure toutes les larmes de mon corps, je reste accrochée à lui. Mon frère, parti si vite ...

* Fin Flashback*


Lundi 8 heures. Reprise du lycée. Aucune nouvelle de Lila, aucune nouvelle de mon number 6. Ce n'était pas plus mal. Je franchis les portes de mon lycée, alors que dire ? Un lycée huppé, on est dans une petite ville certes, mais avec de riches personnes. On peut dire que j'en fais partie, mais moi je n'en fais pas l'étalage, pas comme tout le monde. C'est marrant de voir comment tous les groupes se forment. Chacun est avec sa bande d'ami, dans son cercle privé, comme excluant les autres.
Je voie la crinière rousse de Lila, sur l'herbe, seule. Elle se tourne, je fais mine de ne pas l'avoir vu, et continue ma route. Elle a du gagner les derniers championnant d'athlètisme, car elle me rattrape aussitôt ! Je m'arrête et me retourne. Elle me fait ses yeux innoncents :

Lila : Euh désolée ... - Elle sourit timidement.
Moi : Excuse acceptée ! - Je lui rends son sourire, elle ouvre la bouche mais je l'arrête avant.
Moi : Non rien entre Jay et moi. Je suis Vampirella, et toi Claudia Schiffer, ok ? Donc tu veux un beau mec comme ça au bout d'une laisse, vas y, c'est pas moi qui vais t'en empêcher.
Lila me regarde interloquée.
Lila : Une laisse ?
Moi : Ben oui ! Un mec c'est comme un toutou !
Elle rigole, et on part parlant de choses et d'autres, pour aller à notre cours.

Cours d'histoire. Bon c'est pas que ça ne m'interresse pas ... Mais si en fait ça ne m'interresse pas. Je pense plutôt aux moyens que j'ai pour me défendre. Balancer un banc sur quelqu'un en même temps ça ne doit pas faire du bien ... Il me faudrait un Giles comme dans Buffy, au moins je ne ressemble pas à Willow ce qui est déjà pas mal. Oui je ne suis pas rousse ! Je suis arrêtée dans mes pensées très intellectuelles par notre cher professeur Pouquet.

Pouquet : Melle Britt ! - Sa voix nasale est toujours aussi horrible. Il ne faut pas s'étonner si on s'endort pendant ses cours ! Je relève la tête, pour faire face à son crane dégarni, et à ses yeux globuleux.
Pouquet : Pouvez vous me faire un résumé de ce que je viens de dire ? - Et voila, pourquoi moi j'ai pas le pouvoir de lire dans les pensées ?

Lundi 12h. Direction refectoire. Bouffe pourrie, personnel malpoli. Le quotidien des étudiants, enfin pardon lycéens. Je suis encore dans la fraicheur lycéenne. Nous mangeons dehors Lila et moi, il fait toujours, ou presque, beau chez nous. Je regarde avec dégout la purée jaunâtre, puis regarde Lila, qui fait exactement la même tête que moi. Nous rigolons. Notre moment de repos n'est pas épargné, Jay et sa bande viennent squatter notre table. Il s'assieds à côté de Lila. Le voyant, je m'éclipse, je fais un clin d'oeil à Lila, avec un grand sourire. De toute façon je ne comptais pas manger ce truc immonde. Je jette tout à la poubelle, puis me rends à mon superbe casier vert pomme. Je l'ouvre, pour prendre d'autres cachiers à moi. Je regarde dans la porte, la photo de David, mais détourne vite le regard. Le jour où il est mort, il a emporté avec lui une partie de mon âme, j'ai tout perdu ou presque depuis ... Je prends mon cahier de math, et un papier tombe. Je suis étonnée. Je me baisse pour le prendre, l'ouvre, et y lis l'inscription :

Je peux t'aider, viens au Revival à 19 heures !


Hum bizarre. Soit un admirateur secret, soit un piège tendu par mon super assassin, soit je sais pas. Ca me laisse perplexe. J'entends la sonnerie sonner. Je range en vitesse mes affaires.

L'après midi se passe sans encombre, enfin si j'oublie le sourire débile de Lila lancé au moins toutes les 30 secondes vers Jay. Ahlala, ça rend vraiment bête. J'étais pertubée par le mot que j'avais reçu. Il était clair que j'allais y aller, et j'avais même plutôt hâte, seulement, qu'est ce que j'allais découvrir ?! Pendant notre dernier cours, mais loin d'être le moins ennuyant, c'est à dire la philosophie, Lila me parle de discussions hautement plus philosophiques que Descartes.

Lila : Bon alors samedi, c'est le championnat qui reprend, tu viendras j'espère ?
Moi : Euh je ne suis pas pom pom girl, toi oui. Je n'aime pas le foot, toi oui. Alors si je te dis non, tu comprendras pourquoi ? - Je le dis, pleine d'espoir, mais je sais déjà la réponse de Lila.
Lila : euhhhh - Elle fait mine de réfléchir - Non ! - Elle me fait un grand sourire.
Moi : Oh mais pourquoi m'infliger ça à moi ! ?
Lila : Roh arrête mon p'tit vampire adoré, c'est pas la mort. - Mouai ... C'est ce qu'elle croyait. Bref, encore un acte charitable de ma part, je devrais recevoir le prix nobel rien que pour ça.


19 heures. Revival. J'étais prête. C'était en fait, le p'tit bar des lycéens, là ou les clubs privés se rejoignaient. Bref dès que je rentre je sens que je ne suis pas la bienvenue, alors je m'installe directement au bar mal à l'aise. Le barman vient directement à moi, et je lui demande un bon thé glacé. Pas d'alcool à cette heure là voyons ... Il me sert, et je savoure ma boisson. Quelqu'un s'assieds à côté de moi. J'ai peur de regarder ... Finalement je me retourne. Jay ! Je laisse pousser un cri de stupeur. Il me regarde et me sourit.

Moi : Ah d'accord je comprends. C'est une de tes vieilles blagues pour te foutre de moi ? Bravo très habile - Je me lève, et applaudi bien fort. Il semble perplexe et regarde autour de lui.
Jay : Euh tu sais, je ne sais pas de quoi tu parles - J'écarquille les yeux. Bon, là on peut dire que c'est un très grand moment de solitude. Je me rassoeis.
Moi : ah euh ben ... ok - Dans une dernière tentative, je lui souris tant bien que mal, mais il n'a pas l'air convaincu, il s'en va, pensant certainement que je suis une folle. Il n'a pas vraiment tort après tout.
Je regarde ma montre, 19h10. En retard. Les minutes passent, et cela me semble tellement long. Quelqu'un s'assieds enfin à côté de moi. Je le regarde.

Inconnu(e) : Je sais qui tu es. Je sais pourquoi. Je vais t'aider.
J'hôche la tête.

Voila une journée totalement normale dans la vie de Jane Britt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérangère
Drama Queen
Drama Queen
Bérangère

Féminin
Balance Serpent
Nombre de messages : 826
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : C/B & N/B
Doudou officiel : Nikola Karabatic

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeSam 29 Nov - 22:32

Chapitre 3

Je le fixe intensément. Je ne l'avais jamais vu auparavant, il semble venir d'un autre endroit, mais où ? Je ne sais pas. Il est brun, un visage carré, et des yeux bleus intenses. Je remarque sa cicatrice qui lui barre toute la joue droite. Cela me semble bizarre mais je ne dis rien. Il me demande de le suivre, bêtement je m'execute. Nous sortons du bar, je laisse un dernier regard pour Jay, qui semble s'amuser avec Debo'. Le sosie de Paris Hilton en brune, on voit direct le genre.
Il me fait marcher à travers les rues de la ville, je le suis presque religieusement, nous n'échangeons pas d'autres mots. J'ai confiance en lui, c'est presque instinctif. Nous arrivons enfin à destination, il ouvre la porte d'un vieux garage desaffecté, et je franchis le seuil. Là je m'aperçois que je suis chez lui. Le vieux garage Swantons, que je croyais mort, et pourri, est en fait un superbe loft. Enfin superbe, je suis p'tet un peu trop optimiste, mais en tout cas cela fait un bon petit nid douillet.

Inconnu : Installe toi sur le canapé nous avons à parler. - J'hésite, puis le fais. Je l'avais bien suivi jusqu'ici alors m'asseoir ou non ne changerait rien. Je m'assieds donc sur son canapé noir, très confortable je dois dire. Je croise les jambes, comme à mon habitude. Et je ne peux tenir ma langue plus longtemps. Il est toujours à l'entrée, il semble réfléchir.

Moi : Bon alors , qui t'es au juste ? Tu sais quoi sur moi ? Et surtout en quoi tu peux m'aider ? - Je lui fais sentir, par le son de ma voix, que cela m'exaspère, bien que je veuille tout savoir. Il se rapproche de moi, et se plante juste devant moi. Il croise les bras.
Inconnu : Doucement ! - Il laisse échapper un rire - Je suis Ryan, mais ça ne va pas t'avancer à grand chose, je ne peux rien te dire d'autre sur mon identité ! - Je le regarde interloquée ! Non mais il se fout de qui ? Je me lêve brutalement, énervée !
Moi : Non mais attends, je te suis, et tu me dis que ça ! Bravo ! Je suis la reine des idiotes - Je m'apprête à m'en aller, mais la porte se ferme d'un coup. Je sursaute, et je me retourne vers lui, en même temps surprise, et terrifiée.
Moi : Hum ... C'est là que je dois crier, et m'enfuir en courant ? - Il rigole.
Ryan : Mais non ! Je suis comme toi, enfin presque comme toi. - Il me désigne du doigt le canapé, je me décide à m'y re-installer. Une fois la chose faite, il reprend la parole.
Ryan : Bon alors comme tu as pu le voir, moi aussi j'ai des p'tits dons surnaturels bien utiles, et en fait ma mission, si je puis dire c'est de t'aiguiller !
Moi : Cool ... - Je suis dépitée.
Ryan va prendre une chaise dans son salon, la plante devant moi, et s'assieds dessus.
Ryan : Tu dois certainement te demander, pourquoi tu as tous ces pouvoirs, pourquoi je suis là, et pourquoi on en veut à ta vie - J'hoche la tête, soudain interressée - Bon et bien - Il passe la main dans ses cheveux - Depuis quand croies tu avoir tes pouvoirs ? - Je réfléchis ...
Moi : Depuis quelques mois je pense. -Ryan hoche la tête.
Ryan : En fait non, depuis que tu es petite, tu ne te rapelles pas que quand tu étais énervée, ou t'avais vraiment envie de quelque chose, et ben un truc bizarre se produisait ? - Je réfléchis encore et toujours ...
Moi : Euh ... Je ne m'en rapelle plus à vrai dire. - Il a l'air de comprendre.
Ryan : Ok ... Bon il faut que je t'explique tout sur notre "société", comme tu as pu le voir tu n'es pas la seule. Il y a moi aussi. - Il se lêve et commence à faire les cent pas, il semble soucieux. Je l'écoute très attentivement. - Et bien d'autres ... En fait on peut diviser tous ces magiciens, ou sorciers, comme tu le préfères, en 3 catégories. Il y a ceux qui font le mal, et ceux qui font le bien, logique n'est ce pas ?
Je rigole nerveusement, bien sûr que c'était logique.
Moi : Donc je suppose que celui qui a voulu m'agresser est plutôt un bad-sorcier ?
Ryan : Exact. - Et il sourit. Puis je le regarde, soucieuse.
Moi : Mais tu avais dit qu'il y avait 3 catégories ... ? - Il hoche de nouveau la tête.
Ryan : Et bien oui ... La 3ème catégorie c'est toi.
Moi : Ouah ok. Donc je dois me mettre à rire ou à pleurer ? - Il hausse les épaules, puis revient sur sa chaise. Il se penche près de moi.
Ryan : C'est très sérieux - Il insiste sur le mot sérieux - Tu dépasses la distinction entre le mal et le bien, tu as un pouvoir si puissant que par ta simple pensée tu pourrais détruire cette ville ! - Il pose ses mains sur mes genoux, comme pour être sur que je comprenne l'enjeu.
Moi : Hum, et est ce que moi aussi j'peux voler sur un balai ? - Il se lêve brutalement, faisant tomber sa chaise !
Ryan : Mais tu ne comprends pas ou quoi ? ! Tu es l'élue ! Celle qui doit rallier, ou détruire les différentes forces qui s'opposent. Tu symbolises à toi seule, la puissance magique ! Merde ! Mets toi ça en tête et réfléchis y !
Je cache ma stupéfaction sous mes phrases acerbes, cependant ce que je venais d'entendre était plutôt dur ...
Moi : Mais, la seule chose que j'ai pu faire jusqu'à aujourd'hui c'est déplacer un banc ...
Ryan : C'est pour ça que je suis là ... Pour t'aider, à contrôler tout ça, et pour ne pas que tu te fasses tuer bêtement ...
Moi : Vous n'étiez pas là, le 9 janvier 2008, à ce que je sache - Ma voix s'éteint dans un sanglot.
Ryan me regarde, attristé.
Ryan : Moi non, mais quelqu'un d'autre t'a sauvé. - Je le regarde, étonnée. J'attends qu'il continue.
Ryan : David ... - La nouvelle est un nouveau poids pour moi ... Mon frère était donc comme moi ?
Moi : Il ... Il était comme moi ? - Les larmes me picotent les yeux.
Ryan : Pas exactement, oui c'était un sorcier, un bon sorcier ... Ce fameux jour, dès qu'il a vu cet homme, il a su qu'il venait pour toi. Et il t'a protégé. Il a devié l'attaque, mais il n'a pas eu le temps de se protéger lui-même, il voulait te protéger. Il pensait à toi, avant lui ... - Je me lêve, je sens que je vais pleurer, et il ne le faut pas. Non,, il ne le faut pas.
Je me retourne vers Ryan.
Moi : Et vous comment vous savez tout ça ?
Ryan : Euh - Il semble gêné - J'ai pu lui parlé ... Après. - Une lueur d'espoir naît en moi !
Moi : Ca veut dire que vous pouvez appeler les morts ? Ou ce genre de choses ? Je pourrais parler ... - Il m'arrête.
Ryan : Je peux, tu ne peux pas ! - Je le regarde méchament.
Moi : Alors merde ! Ca sert à quoi d'être l'élue ou j'sais pas quoi si on ne peut même pas parler à son frère !
Je m'en vais, décidée, je mets ma main devant moi, et fais sauter la porte. Je me retourne pour lui lancer un regard assassin, et m'enfuis le plus vite d'ici.

La rage bout en moi. Je suis partie si vite que je n'ai pas pu lui demander qui était mon numéro 6, et pourquoi il m'en voulait. Pleins de questions en fait me traversent l'esprit. Je marche, ne sachant pas très bien où je vais. Presque instinctivement, je me retrouve devant le cimetière. J'évite les tombe, et m'assieds devant celle de David. Je touche du doigt, le marbre froid. Cela me rapelle la desagréable sensation du corps inanimé de lui sur moi. Je ferme les yeux, et essaie de me rapeller les bons moments. Comment je n'ai pas pu m'apercevoir qu'il était comme moi ? Enfin presque comme moi selon Ryan. Et pourquoi il ne m'en a jamais parlé ? Je sens la colère monter en moi, s'il m'en avait parlé, on aurait pu éviter tout cela, et il serait toujours avec moi. Je sers le poing ...


Nous sommes samedi, le jour du match. La semaine s'est passée normalement, pas de nouvelles de Ryan, ni du psychopathe sorcier. C'est comme si tout ça ne s'était jamais déroulé. Je suis dans les gradins, attendant la super chorégraphie de Lila, et sa bande de pouff. Je soupire, c'est bien pour elle que je le faisais. Je suis quand même une super amie. Oui des fois je m'auto congratule ! Je voie Lila qui arrive dans son costume de pom pom girl, la mine tirée. Je sens tout de suite le plan pourri. Voyant que je la regarde inquiète, elle me fait un grand sourire.
Lila : On a besoin de toi - Elle continue de me sourire. Elle va certainement avoir des crampes à la machoire.
Moi : Oh non ! Je suis même pas épilée, et je ne sais pas danser. - Je la supplie du regard, je sais très bien ce qui m'attendait. Elle me dit non de la tête, me tire par le bras, et en deux secondes je me retrouve dans les vestiaires des filles.

Moi : Attends c'est quoi ça encore ? - Lila semble gênée.
Lila : Bah en fait, Charlotte est malade, et la chorégraphie est prévue pour 7, donc je ne voyais que toi ...
Je me lêve, , je fronce les sourcils !
Moi : Attends moi ? Le boulet de service ? La no-life ? Et la non-pouff ?
Lila : Tu seras parfaite - Elle me fait un grand sourire, je soupire, je tends le bras pour qu'elle me donne le super costume. Enfin que dis je ? Le MINI-costume. Je l'enfile tant bien que mal, je suis serrée dedans, je fais plus du 40 que du 36, enfin bon ...
Elle me montre vite fait la chorégraphie, et je déglutis ... Mon Dieu, c'était pire que tout ... Je m'encourageais dans ma tête, après tout des blondes sans cerveau peuvent le faire. Alors pourquoi pas moi ?

Il est l'heure, je prie pour qu'il y ait une tempête de neige, et que tout s'arrête, mais non. Je me retrouve sur le terrain avec tout le monde dans les gradins, et les deux équipes ... Notre équipe, les Jaguars, comportait les plus beaux mecs du lycée, mais aussi les plus débiles !
J'entends la musique qui retentit, et les filles qui commencent à danser, j'essaie tant bien que mal de les suivre, mais bon ce n'est pas très facile. J'essaie aussi de sourire, seulement avec danser, c'était la seconde chose la plus dure à faire pour moi ! Soudain je le voie, là dans les gradins, il me fixe, et je sens ma tête qui commence à me faire mal, j'arrête de danser. Tout semble trouble autour de moi, je n'arrive plus à penser. Je ne le voie plus, je n'arrive plus à rien distinguer. Je sens mon corps qui tombe. Et là tout est noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérangère
Drama Queen
Drama Queen
Bérangère

Féminin
Balance Serpent
Nombre de messages : 826
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : C/B & N/B
Doudou officiel : Nikola Karabatic

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeSam 29 Nov - 22:34

Chapitre 4

J'ouvre doucement les paupières, mais une lumière éblouissante me force à les refermer. J'ai un de ces maux de tête. Je me positionne sur le côté, et là je peux ouvrir les yeux. Je distingue peu à peu ce qui se trouve à côté de moi. Je suis sur un lit, je voie des armoires, une sorte de mur en brique ! Ok ... Je n'ai aucun souvenir de ce qui s'est passé hier, alors je suppose que j'étais tellement bourrée que j'ai fini avec un garçon, ici ... J'espère juste que je n'étais pas trop bourrée, et que j'ai plutôt choisi un beau gosse, mais on ne peut jamais prévoir ce qu'on fait dans ces moments là ... Hum ... Après mes craintes post-alcool je me lève. En fait la lumière si éblouissante n'était qu'une simple ampoule accrochée au plafond. Pathétique. Je regarde aux murs, au moins il n'y avait pas de posters genre Playboy ! Bon point.

Je me décide enfin à sortir d'ici, je pousse la porte, et je reconnais l'endroit. Le garage de Ryan ! Ok ... J'étais bourrée à ce point ? Je le voie sur le canapé, travaillant sur un pc portable. Dès qu'il me voit il me fait un sourire timide, referme le pc, et se lêve. Je suis un peu perturbée. Il attends toujours dans le canapé.

Moi : Euh ... Rassure moi, on n'a pas fait des choses interdites aux moins de 18 ans ? - Il rigole ... Hum ...
Ryan, : Tu n'as que 17 ans ! - Il me fait un grand sourire, mais reprends son air sérieux - Tu ne te souviens pas ... ? - Il hausse les sourcils. Je fais non de la tête. Je viens m'assoeir à côté de lui sur le canapé. J'attends qu'il poursuive.
Ryan : On est dimanche ... Samedi c'était la reprise du championnat de football ... - Il laisse planer un silence, esperant que cela me rapelle quelque chose. Mais rien.
Ryan : Ok ... Alors si je te dis Pom Pom Girl ? - Je me lêve d'un coup ! Comment oublier ce costume ridicule ? Je mets les mains sur mon visage !
Moi : Oh oui ... Moi Pom Pom Girl ... - Puis je me souviens de l'homme qui était là, et plus rien - Mais , mais il était là, et puis il n'a pas blessé quelqu'un ... - Ma voix s'éteint, j'imaginais le pire, qu'il ait pu tuer quelqu'un d'autre ... Lila, ou une autre fille ...
Il se lêve, pose sa main sur mon épaule.
Moi : Et puis en fait, qu'est ce que je fais là ? - Je le regarde comme si c'était la première fois que je le voyais. Il rigole.
Ryan : Il n'a blessé personne. Enfin tu ne te souviens pas ? - Je fais non de la tête - Bon et bien oui il était là. Je t'ai surveillé, je ne pouvais pas vraiment agir, vu le monde qu'il y avait -J'acquiesce- Donc j'ai réussi à te protéger, par un bloc de protection, mais cela n'a pas suffit. Il est vraiment très fort.
Il se rassieds, soucieux. "Vraiment très fort", cette expression résonne dans ma tête. Si Ryan qui était, je le suppose, un sorcier puissant, ne pouvait même pas me protéger, comment je le pourrais ? Je me joins à lui.
Moi : Si tu m'expliquais qui tu es vraiment ... ? - J'abandonne mon ton agressif.
Ryan se retourne vers moi ...
Ryan : Comme je te l'ai dit on m'a envoyé pour t'aider, mais surtout te protéger. - J'hausse les sourcils.
Moi : Tu me l'as déjà dit ! Je voudrais savoir qui est "on" ? ! En quoi est ce que tu es censé m'aider ? Merde ! - Finalement je reprends aussi vite mon ton agressif.
Ryan : Ok ok ... "on" ce sont les trois sorciers, les Pères, les plus puissants jusqu'à présent, ce sont un peu eux qui régissent la magie blanche - J'acquiesce - Je suis censé t'aider en t'apprenant comment contrôler, et utiliser tes pouvoirs, pour te défendre ... Le problème c'est que je n'ai aucune idée ta réelle puissance.
Je reste là, stupéfaite. Je ne me suis toujours pas faite à l'idée d'être quelqu'un qui puisse changer le cours des choses. Moi , Vampirella ...
Moi : Ok ... Mais euh, pourquoi l'autre voudrait me tuer ? C'est débile ...Si je dépasse comme tu l'as dit le bien et le mal, pourquoi il ne cherche pas à me rallier à sa cause ? Et puis d'abord qui c'est ? !
Je commence à m'agiter. Ryan prend son inspiration.
Ryan : Je pense, qu'il a dévellopé une technique pour pouvoir te prendre tes pouvoirs, à ta mort. Je ne connais pas vraiment la magie noire, c'est interdit, donc je ne sais pas non plus ce qu'il peut faire. A vrai dire, je ne sais pas qui il est, j'ai vu des forces maléfiques, mais jamais quelqu'un comme lui. "Les Pères" pensent qu'il est le maître de l'autre force, et puis s'il te ralliait à lui, cela remettrait en cause sa propre puissance. Il préfère intégrer tes pouvoirs, plutôt que tu soies sa concurrente au sein de la magie noire.
Je reste sans voix.
Moi : Mais, attends, pourquoi les Pères veulent m'aider ? C'est plutôt un moyen de me contrôler non ? Comme ça, je reste bien tranquille dans mon coin, je ne fais de mal à personne ...
Ryan ne nie pas, il se contente de rester silencieux. Génial ... Je vais devenir un petit toutou apprivoisé. Je me lêve :
Moi : Bon, on commence quand les entrainements ?


Je rentre chez moi, je reste un bon moment devant la porte. Mes parents ont du s'en faire, et je m'en voulais. Depuis la mort de David, ils étaient vraiment mal, et ils s'inquiètaient à chaque chose que je faisais. En plus, je suis sure qu'il pense que je suis la responsable. Et ils n'ont pas tort. Je me décide à rentrer, ils étaient là devant la télé, tous recroquevillés. Je les voie me regarder, soulagés. Je leur fais un sourire, et je me force à aller verx eux. Je m'assieds sur le sofa en face d'eux.
Moi : Je suis désolée, de rentrer si tard, vous avez du vous inquiéter ... - J'ai une boule dans l'estomac, il était trop dur pour moi de leur parler. Je me sentais trop coupable, c'est moi qui ai détruit leurs vies.
Ma mère se redresse doucement, et me fait un sourire forcé.
Maman : Ce n'est rien, évite de le refaire c'est tout. - Mon père aquiesce doucement. Je ne sais pas pourquoi aujourd'hui j'ai décidé de leur parler, calmement ...
Moi : Promis. - Je fais un grand sourire à ma mère, et à mon père - Si vous voulez, ce soir, on peut commander des pizzas, et je vous raconterais mes exploits en tant que pom pom girl ? ! - Je voie leurs visages s'éclaircir. Depuis la mort de David, nous avions un rythme totalement décalé, nous ne mangions jamais ensemble ... Aujourd'hui j'avais décidé de changer. Non seulement pour moi, mais aussi pour eux.
Moi : Super !
Je rentre alors dans ma chambre, mon sac pèse des tonnes ... Ryan m'avait donné une sorte de grimoire, censé m'aider à développer mes forces. J'voulais vite le lire, mais quelque chose surpassait cette envie ... MSN ! Et oui , je suis une ado comme toutes les autres après tout ! Ni une, ni deux, je me jette sur le pc, et hop, msn est lancé. c'est dingue j'ai une liste de contact énorme, mais je ne parle qu'à deux-trois personnes. Lila est connectée comme d'habitude. A la lecture de son pseudo, la boule dans mon estomac se réinstalle : Lilou ~~ Jay , hate de te revoir lundi Smile
Bon ok, de un elle s'en est carrément foutue que je me soie évanouie. Ensuite, elle est stupide avec son pseudo de groupie. De trois, et bah merde ! Elle s'empresse de me parler.

Lila : Hé ma belle, devine quoi ? avec Jay, on est ensemble !
Je ne réponds pas. Enfin pas tout de suite.
Moi : Ok. Devine quoi ? Samedi je me suis évanouie devant tes yeux ! Ah non, mince, tu le savais déjà !
Lila : Euh , bah attends y a ton cousin qui est sorti de nul part, t'as pri, et il a dit qu'il te ramenait chez toi. Que c'était pas grave, t'avais un probleme d'hypo-truc.
Moi : Ah, mon cousin ...
Lila : Oui plutôt pas mal d'ailleurs, enfin maintenant je m'en fiche, je suis avec Jay !
Moi : Quel joie. Au fait pendant ton merveilleux week end, tu ne t'es pas inquiétée si mon hypo-truc et moi allions mieux ?
Lila : Euh , je dois y aller. Bisous. A lundi !
Et hop, déconnectée. Pétasse !

La sonnerie sonne, les pizzas arrivent. Je me jette sur l'escalier, criant aux parents de me laisser y aller. J'ouvre la porte, Ryan, essouflé. Je jette un regard par dessus mon épaule, mes parents discutent tranquillement, ne se doutant pas de qui est à la porte !
Moi : Mais qu'est ce que tu fous là ? - Je sens la colère monter !
Ryan : Je suis ... désolée - Il a du mal à parler - Il faut que je te montre quelque chose c'est important !- A sa tête je comprends qu'il faut que je m'en aille. Je regarde mes parents, je leur dis que je reviens vite, ils semblent déçus, j'espère en effet revenir vite.
Ryan et moi marchons, nous restons silencieux. Je n'ose pas lui demander ce qu'il se passe. Tout d'un coup on s'arrête. Il se retourne vers moi. Il me montre une poubelle au fond de la rue. Je voie un corps, adossé à la poubelle, qui ne semble pas bouger. Instinctivement, je cours en sa direction. Ryan me suite de près. Plus je me rapproche, plus je semble le reconnaître. J'arrive juste à côté, le corps a une drole de couleur violâtre, il est sans vie ... Et là je me penche, tournant un peu sa tête, craignant de voir son visage. Quand je le voie enfin, je lache la tête, et pousse un cri d'horreur. Le frère de Jay !
Ryan reste derrière moi. Je me retourne vers lui affolée !

Moi : Pourquoi tu voulais que je voie ça ? Pourquoi ?
Ryan : Il faut que tu comprennes. Ce que tu voies ici, c'est un être maléfique qui a fait ça. - Il fait une pause - Ils gardent leur puissance grace aux humains. Voila pourquoi tu es l'élue, ton devoir c'est soit de protéger les humains des sorciers, ou bien de proclamer la suprématie du mal ...
Je le regarde silencieuse.
Moi : Et vous, les sorciers "normaux" vous faites quoi pour garder votre puissance comme tu dis ? ! - Ma voix est tremblotante, partagée entre la colère, et la tristesse. Ryan reste silencieux. D'un coup il disparaît. Je me retrouve ici, face au corps du frère de Jay. Je prends mon portable et apelle les secours.

Cette idée de garder sa puissance magique me trotte en tête. Pourquoi il n'a pas voulu me dire d'où nous la tirons ? Je soupire. Les secours n'allaient pas tarder, il fallait que je m'en aille. Je rentre donc chez moi.

Mes parents sont là, s'attendant à passer enfin une soirée agréable alors que moi je semblais porter le poids du monde sur mon dos. Cependant pendant la soirée je me forçais. On rigolait, les premiers éclats de rire depuis la mort de David. Soudain, la sonnette sonne de nouveau. Instinctivement je vais ouvrir, Jay ! J'étais décidément très demandée ce soir. Il avait les yeux rouges, la boule dans mon estomac se resserre de nouveau. Il relève la tête.

Jay : Je savais pas où aller, mais, mon frère est mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérangère
Drama Queen
Drama Queen
Bérangère

Féminin
Balance Serpent
Nombre de messages : 826
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : C/B & N/B
Doudou officiel : Nikola Karabatic

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeSam 29 Nov - 22:34

Chapitre 5

Je lui demande de s'asseoir sur le canapé. A la vue de mon visage grave, mes parents se sont eclipsés, pour nous laisser discuter. Je lui prépare un café, sachant très bien que ça ne lui apporterait aucune chaleur ni réconfort, mais il fallait que je fasse quelque chose ! Je mets la petite capseule dans la machine, et le nectar coule aussitôt. La magie de la technologie.

Je le lui apporte, avec un sourire. Oui des fois je peux sourire. Je m'assieds à côté de lui, il me remerci d'un regard, cependant il n'y touche pas. Je le sens tout emballé, mais ce n'est pas à moi de commencer la discussion. Je me doute de la raison pour laquelle il est là, j'ai vécu la même chose ... Après un silence interminable, il se tourne vers moi. Son regard me fend le coeur.

Jay : C'est vraiment gentil de ta part, tu sais ... - Sa voix se casse, il se reprend, il renifle. - C'est juste que mes parents ne sont pas là, j'ai essayé de les apeller mais ... - Il ne peut pas finir sa phrase, il engouffre son visage dans ses mains.
Je reste plantée là, ne sachant pas trop quoi faire. Même si j'avais vécu cette situation, je n'étais toujours pas douée pour rassurer et consoler les gens. Je lui donne juste un mouchoir. Je me rends compte que je suis silencieuse depuis qu'il est là, donc je me lance.
Moi : Jay - Il relêve un peu la tête - Si tu veux tu peux rester là pour cette nuit, si bien sûr, tu n'essaies pas d'en profiter. - Je lui souris timidement, il hoche la tête. Je voie qu'il attend que je continue donc je m'éxécute, je me sens un peu mal à l'aise. - Tu sais, de quelle manière il est mort ?
Il prend son inspiration.
Jay : Les médecins ont dit que c'était une crise cardiaque. Bizarre non ? Enfin je sais pas, il était sportif et tout ... Je ne comprends pas.
Je me tortille sur mon siège. Je me sens de plus en plus mal à l'aise. Je l'avais vu de mes propres yeux, son corps sans vie ... Je me contente d'aquiescer.
Moi : Mais je peux te demander quelque chose. - Il semble intrigué, il hoche la tête- Pourquoi tu n'as pas simplement été chez Lila ?
Jay : Parce que toi tu comprendrais, mon envie d'être avec quelqu'un sans en parler, quelqu'un qui puisse comprendre, et qui ne réclame pas un baiser toutes les 2 minutes et demi. - Malgré la situation je rigole.
Moi : Ca c'est sûr, pas avec toi ! - Il laisse échapper un sourire, ce qui me soulage.

Je l'emmene dans ma chambre, après avoir prévenu mes parents de la situation. Il pousse un "wouah" d'exclamation en rentrant. C'est vrai que j'étais un peu Valérie Damidot à mes heures perdues. Ma chambre est simplement noir et blanche, sobre, mais classe. Mes murs blancs sont couverts seulement dans leur milieu par une bande noire, mes meubles sont assortis à cela ... J'ai toujours aimé le noir et le blanc, un peu comme le Yin et le Yang.

Moi : Alors voici mon antre, tu dormiras sur le canapé, ca ne te gêne pas ? - Il me fait non de la tête. Je lui souris. Il s'installe sur le canapé tandis que moi je m'agenouille sur mon lit.

Moi : Bon je vais te dire je ne suis pas forte pour réconforter les gens, alors bon, je vais te dire une phrase bateau ... Je serais là si t'as besoin de moi. Voila c'est fait. - Il garde sa mine attristée.
Jay : Tu fais déjà beaucoup.

Bon résumons la journée : Je me suis reveillée chez Ryan, je me suis souvenue que l'autre a failli me tuer, ma copine sort avec Jay, ce fameux Jay qui est en ce moment chez moi, et son frère est mort. Un peu mouvementée non ?

Jay reste pensif, puis se décide enfin à me dire ce qu'il a sur le coeur :

Jay : En fait je ne veux pas dormir - Mon coeur s'accélère, son début de phrase me fait très peur - J'ai juste envie de parler de ... Tim.
J'acquiesce. Une longue nuit en perspective ... Mais c'était pour la bonne cause. N'empeche c'était vraiment bizarre, il n'y a que quelques jours, je le traitais de gros con, et là il est dans ma chambre. Je ne sais pas quel changement s'était opéré mais ...
Il commence donc à me parler de sa jalousie par rapport à son frère. L'histoire classique du préféré de la famille. Il était forcément plus intelligent, plus populaire (à son époque), plus sportif ... Bref le garçon chéri de la famille. Cependant ça n'empêchait pas Jay de le voir comme son modèle, et de l'aimer profondément. Il m'a parlé de toutes ses anecdotes d'enfance, ses joies et ses peines. Ca avait l'air de le soulager. Cependant sur moi cela faisait l'effet inverse, je repensais à mon histoire avec mon frère. Tout cela a pris une nuit, on a du se coucher à 5/6 heures, alors qu'on devait se lever à 7 heures ... Dure journée encore, en perspective.

La sonnerie du reveil ne se fait pas attendre. Je me reveille en sursaut, j'avais l'impression que je venais à peine de fermer les yeux. J'avais presque oublié que Jay avait passé sa nuit ici, jusqu'à ce que je le voie sortir de sous le duvet, seulement en caleçon. Ceci dit, je ne vais pas m'en plaindre, c'est un reveil tonique de voir ça. Il me gratifie d'un sourire, encore un peu sonnée par cette nuit courte, je lui montre la porte de la salle de bain, et reste quelques instants au lit. Je sors finalement de ma léthargie, prépare doucement mes affaires, jusqu'à ce que je n'entende plus l'eau de la douche couler. Je le voie sortir, il me sort un "A toi beauté !" auquel je ne réponds. Finalement un ancien con garde toujours ses reflexe de con. Bref, à la douche, et hop ... Au lycée !

On arrive au lycée, Lila attend devant le portail impatiente, elle a l'air surpris de nous voir ensemble, cependant ça ne l'empeche pas de sauter au cou de Jay ... Evidemment elle ne sait pas ce qu'il s'est passé. Jay lui annoncera, pour son frere .... Je m'écarte, glissant un "bonjour" à Lila, et faisant un sourire à Jey. Je m'engouffre dans cet endroit où je passe le plus clair de mon temps, Je vais dans un coin isolé. Je sors de mon sac, un paquet de cigarette, et m'en fume une. Mauvaise habitude non ? Cela faisait pourtant longtemps que je n'en avais pas ressenti le besoin, mais là j'en avais vraiment envie. Je voie apparaître à côté Ryan, je pousse un cri de terreur !

Moi : Non mais t'es bête ou quoi ? Quelqu'un aurait pu te voir ! Arrête d'apparaître et disparaître ! - Il se rapproche de moi, des fois en fait, il me fait peur. Il soupire.
Ryan : On va devoir commencer ton entraînement dès ce soir. - Ca me laisse perplexe.
Moi : Pourquoi y a quelque chose qui urge ?
Ryan : Oui quand même, on a remarqué une recrudescence de morts "bizarres" ici ...
Moi : Hum ok. Mais moi je ne suis pas WonderWoman, j'vais pas silloner les rues dans l'espoir de trouver des mauvais sorciers et les tuer ! Tiens au fait en parlant de ça, tu m'as toujours pas dit comment nous on garder notre truc ou j'sais pas quoi magique ? - Je parle vite, je suis très énervée !
Ryan soupire, et me fait ses yeux de chien battu.
Ryan : Je ne peux pas te le dire vraiment ! Viens après tes cours ! - Il disparaît à nouveau. Je pousse un cri de rage ! Je me demande alors pourquoi il était essouflé quand j'étais chez moi ! Il aurait pu faire son tour de passe passe. Bref ... Ca m'enervait de ne rien savoir !

Lila court me rejoindre, quel timing. Elle semble essouflée.
Lila : Coucou Vampirella, ca va mieux ?
Moi : Super ...
Lila : Cool alors. - Elle me prend par le bras pour se diriger vers les batiments - Sinon pourquoi t'étais avec Jay ce matin ?? ! - Ah bah nous y voila.
Moi : En fait on a fait l'amour toute la nuit. - Elle me regarde outrée- T'as perdu ton sens de l'humour ou quoi ? Je l'ai croisé ce matin et voila. - Oui je lui mens, mais je ne voulais pas une autre crise d'hypothétique jalousie !

La journée se passe plus ou moins bien sauf que je n'ai pas vu Jay. Je ne sais pas s'il a pu joindre ou quoi ses parents. J'aimerais bien savoir si je dois encore lui prêter mon canapé ou pas. Enfin je n'attends qu'une chose : ce soir ... Cela arrive vite, dès que la sonnerie sonne, je prends mon sac, et court presque. Je remarque que Jay est en cours, mais je ne lui laisse pas le temps de me parler. Je traverse les rues, et arrive au garage de Ryan. Avant de frapper je regarde par la fenêtre. La vue m'horrifie ... Ryan a sa main posée sur le front d'un homme, cet homme justement qui a un rictus de douleur ... Je voie peu à peu l'homme qui semble s'affaiblir. J'ai l'impression de ne plus pouvoir bouger ... L'homme ferme les yeux, Ryan enlêve sa main ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dafy
Gossip Girl
Gossip Girl
Dafy

Féminin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 2647
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : *C&B + N&B*
Doudou officiel : Ian Somerhalder

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeDim 30 Nov - 1:53

Il faudrait que je me la relise entièrement, pck je sais plus où j'en était ! Sad

Mais : tu as ré écrit récemment ?

Si c'est le cas c'est cool !! Calin Calin

J'adore ta vision des choses et ton imagination, et ton expression aussi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.youtube.com/profile?user=dafnouille
Bérangère
Drama Queen
Drama Queen
Bérangère

Féminin
Balance Serpent
Nombre de messages : 826
Age : 29
Perso préféré : Blair Waldorf
Duo préféré : C/B & N/B
Doudou officiel : Nikola Karabatic

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitimeDim 30 Nov - 11:02

Ah merci ma Dafy !!

J'avais écrit de nouveau en septembre, et la je commence un nouveau chapitre ! J'ai pas tout fini de poster ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milena
Loser
Loser
Milena

Féminin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 2
Age : 28

[FIC] Survive Empty
MessageSujet: RE SURVIVRE   [FIC] Survive Icon_minitimeVen 28 Oct - 4:09

[b][i]Hello !

J'ai bien aimé ton essai, y aura t-il une suite ? Si c'est le cas j'ai hâte de la lire !

Voilà tiens moi au courant, ne laisse pas le suspens nous envahir !!

XOXO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[FIC] Survive Empty
MessageSujet: Re: [FIC] Survive   [FIC] Survive Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[FIC] Survive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jesus, I will survive
» Just survive [AMV]
» Ils sont fous ces américains!Guide des premiers secours pour survivre aux USA de Tamarik
» Survive
» [OS The Mentalist] Everything I do, I do it for you - Jane/Lisbon - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Entre nous :: Fan Art-
Sauter vers: